Il est indispensable que les bénévoles soit véritablement motivés par le sauvetage des monuments. Les travaux sont en effet souvent fatigants et le rythme imposé par les artisans peut sembler rapide dans un premier temps.

Nous insistons sur le fait que le chantier passe avant les divertissements de la vie de groupe. Les bénévoles qui sont là, épousent la même passion pour les monuments à sauver et tirent leur motivation de cela. Il convient donc de s'assurer que sa propre motivation est du même ordre.

La restauration d'un moment est un travail sérieux, réel de quarante heures par semaine. Il ne s'agit pas de vacances bon marché ou d'une période d'attente entre deux activités.

[ Webmaster ] - [ Contact ] - [ Presse ] - [ Liens utiles ] -